first_imgChristine Majerus a été impressionnante de vitalité. Mais la championne nationale était trop marquée par ses rivales.Après le prologue de vendredi et la large domination de Demi Vollering, tout le monde pensait que l’équipe Parkhotel Valkenburg allait gérer son avance avec sa capitaine de route, qui a montré une forme flamboyante. Avec une équipe très jeune et inexpérimenté pour gérer un maillot jaune de leader, l’équipe Parkhotel Valkenburg aura montré ses limites face à des concurrentes comme WNT Rotor, qui était un peu l’ogre de cette épreuve.Après avoir laissé filer le prologue mais surtout après s’être fait surprendre dans la première étape, l’équipe WNT s’est placée en tête du peloton tout au long de la journée pour mieux filtrer les attaques et mettre toutes les chances du côté d’un sprint de leur capitaine de route, Lisa Brennauer, qui finalement est parvenue de justesse à l’emporter au sprint devant la sprinteuse Elisa Fahlin. Dimanche, à Garnich, ce fut presque le même scénario, Riejanne Markus (CCC Liv) est passée à l’attaque durant les derniers kilomètres. Son avance a comporté jusqu’à 15 secondes d’avance, mais cette fois, le peloton emmené par WNT a réussi son pari avec le succès de Lisa Brennauer.Un marquage en règle s’est opéré et on remarquera que Christine Majerus, très forte (trop forte ?), en a fait les frais. Demi Vollering ne l’a pas lâchée d’un centimètre durant ces deux étapes en ligne. Et comme les filles de WNT ne lâchaient aucun espace, Christine Majerus multipliait les efforts sans jamais pouvoir s’offrir de l’air, comme elle nous l’expliquait après la dernière étape :Quel est votre sentiment après vos trois jours de course ?Christine Majerus : Je ne suis pas satisfaite de mon résultat final mais ma forme est bonne. Je me suis sentie bien durant les deux jours de course. Dans le prologue, j’ai eu un jour sans. Je ne pense pas qu’une de mes concurrentes aurait pu me décrocher durant ces deux jours. Maintenant, le scénario de course n’était pas non plus celui qui m’arrangeait le mieux, car ce n’était pas une course agressive.Expliquez-nous…J’ai été surprise du comportement de l’équipe WNT mais aussi de Parkhotel Valkenburg. Une chose est sûre, nous, chez Boels Dolmans, nous n’aurions pas roulé comme ça, surtout avec la victoire finale en ligne de mire ou même la victoire d’étape. Maintenant, ce fut intéressant de pouvoir suivre cela de derrière, voir ce qu’elles ont fait, mais comme je l’ai dit, ce n’est vraiment pas le genre ou la façon de rouler que j’apprécie le plus, car avec les jambes que j’ai et une course plus agressive, j’aurai pu mieux tirer mon épingle du jeu.Votre isolement vous a condamnée ?C’est clair qu’avec mon équipe au départ, ça aurait été une tout autre course. Je ne peux pas les remercier de m’avoir laissé seule, mais je dois remercier mes coéquipières de ce week-end. Elles ont tenté de m’aider et ont fait de belles prestations. Quand on regarde le classement de Claire (Faber) samedi, elles ont fait leur maximum et ont surtout pu apprendre dans un peloton de coureuses professionnelles. J’adore rouler au Luxembourg, et le Festival Elsy-Jacobs est chaque année un objectif pour moi. J’espère pouvoir être de retour l’année prochaine avec ma vraie équipe.Vous étiez la capitaine de route…J’espère avoir pu leur apporter certaines choses. J’espère surtout que l’équipe nationale de cyclisme rééditera ce genre d’idées plus souvent pour permettre aux jeunes d’évoluer dans des courses plus difficiles et de se frotter à un peloton plus expérimenté. Claire a fait une très belle étape. Nina (Berton) aussi a fait du bon boulot, maintenant, qu’elles ne voient pas l’arrivée, c’est normal, vu leur jeune âge et le fait qu’elles roulent habituellement dans la catégorie juniors. Elles sont très enthousiastes, posent beaucoup de questions pour apprendre et je suis très contente qu’elles aient montré autant d’envie.Quel bilan tirez-vous de ce début de saison ?J’ai eu un début de saison compliqué, avec deux chutes. Ce qui m’a écartée pendant un mois. Normalement, je suis en forme plus tôt. Là, j’ai dû travailler dur et je suis revenue. Maintenant je me sens bien, j’ai tout fait pour être en forme au mois de mai, donc j’espère en profiter.Quels sont vos objectifs pour les semaines à suivre ?Je vais participer à une course en Espagne, et j’espère pouvoir participer au Tour d’Angleterre. Le choix de l’équipe n’est pas encore tombé pour savoir qui va participer, mais il faut dire que l’Angleterre me réussit plutôt bien. Enfin, il y aura une course en Bretagne avec l’équipe nationale.Recueilli par Alexandre Adam Partagerlast_img read more

Posted in xyybvouo